Nov 232011
 
communiqué de presse
Josée et Philippe, couple franco-camerounais, se sont mariés en octobre 2005 devant les autorités camerounaises pourtant ce n’est que samedi 19 novembre 2011, après 6 ans d’amour à distance, que Josée a pu rejoindre son époux en France.Depuis l’union du couple en 2005, les autorités administratives françaises n’ont eu de cesse de remettre en cause la sincérité de leur relation pour refuser de transcrire le mariage sur les registres d’Etat civil français, étape préalable indispensable à la délivrance du visa pour l’épouse camerounaise. Après des années de bataille, de procédures contentieuses et des milliers d’euros dépensés, le juge du tribunal de grande instance de Nantes a enjoint le consulat de transcrire le mariage de Josée et Philippe puis la conjointe a rapidement obtenu son visa pour la France.Après 6 ans d’amour à des milliers de kilomètres l’un de l’autre, le couple va enfin pouvoir débuter une vie familiale normale en France.Les Amoureux au ban public se réjouissent de ce dénouement heureux mais dénoncent le durcissement continu des lois et les pratiques administratives honteuses du consulat de France au Cameroun qui impose à une très grande majorité des couples franco-camerounais des séparations totalement injustifiées en toute illégalité.Josée et Philippe, 6 années de lutte pour obtenir le droit de vivre aux côtés de l’être aimé, une histoire devenue ordinaire en France en 2011.

Une conférence de presse en présence du couple aura lieu le 30 novembre à 11h dans les locaux de la Cimade de Marseille au 8 bis rue Cathala (13002 Marseille).

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.