oct 192012
 
Pref

La Cimade nous a alerté de la situation déplorable à la Préfecture de Haute Garonne. L’organisation constate et déplore la persistance de pratiques préfectorales déloyales et inhumaines, qui vont à l’encontre de la volonté annoncée par la gauche de rompre avec la politique du chiffre.  «Convocations déloyales en préfecture, maintien en rétention pour une durée anormalement longue, privation de liberté excessive au regard des buts poursuivis, séparations de familles…» sont constatés au quotidien.

Et les couples franco-étrangers ne sont pas épargnés : « le 12 juillet 2012 Monsieur D. devait être expulsé alors que sa femme française était enceinte de 8 mois et demi. Il est libéré par le Tribunal administratif ; le 30 août 2012, monsieur F. est interpellé sur convocation à la gendarmerie de Moissac. Son mariage est prévu le lendemain ; le 7 septembre 2012 Monsieur S. est embarqué à destination de la Tunisie alors que sa compagne française est enceinte de 6 mois et qu’il a fait une reconnaissance prénatale de son enfant ; le 8 septembre 2012, Monsieur B. est reconduit par la Préfecture des Charente suite à une convocation à la Police concernant sa demande de mariage avec sa compagne française ». 


Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.