Mai 022013
 
Le parisien

Stains. La cérémonie religieuse annulée hier. Le Marié a été placé en centre de rétention

Hier Elise se sentait bien seule dans sa robe de mariée, chez ses beaux-parents à Garges-lès-Gonesses (Val-d’Oise), tandis qu’Abidin ronge son frein en centre de rétention du Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne) depuis mardi. Sans titre de séjour valable, le marié, ressortissant Kurde, a été arrêté par les policiers lors d’un contrôle routier sur la A10 et conduit en centre de rétention. La jeune femme, de nationalité française, a dû se résoudre à annuler la grande fête de mariage qui devait se tenir hier après-midi à Stains, dans la salle Mélodie. Elle a aussi demandé aux 400 invités de rester chez eux. Le couple avait pourtant convolé devant la mairie de Limoges (Haute-Vienne), en janvier 2012. « Nous avons attendu pour réunir l’argent nécessaire afin d’organiser le mariage religieux », explique Elise. 

L’incompréhension domine chez cette jeune femme qui dénonce un imbroglio administratif : « Nous nous sommes mariés officiellement. Et pourtant, mon mari va être expulsé ». En mars, malgré l’union civile, son époux avait reçu la notification de son expulsion du territoire français. Les protestations auprès de la préfecture de la Haute-Vienne n’ont pas enrayé la procédure. Le couple sera fixé en début de semaine prochaine sur son avenir, lorsque Abidin passera en jugement .. »

Lien vers l'article

 Publié par le 2 mai 2013

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.