Nov 172016
 
image.temoignage

Comme l’évoque si bien Lamartine « un seul être vous manque et tout est dépeuplé », voilà ce que je ressens au fond de moi, ces mots sont plein de sens.

Cela fait maintenant 14 mois qu’on m’a séparée de mon mari que j’aime et dont je suis toujours amoureuse. La première fois que j’ai aperçu son visage, j’ai de suite ressenti des sentiments très forts à son égard, chaque pensée vers lui me fait instantanément du bien.

Malheureusement loin de mon mari, c’est dans ces moments d’éloignement que mon amour, que notre amour se renforce. Ma souffrance est indescriptible, je me sens vide, je n’ai plus le cœur à sortir voire les gens qui sont autour de moi, tout me semble si triste ici, ce vide sans mon mari. L’appartement que je partage avec mon mari me rappelle sans cesse les moments heureux de notre histoire d’Amour, qui me paraissent désormais loin.

Quoi qu’il arrive, quoi qu’il se passe mon mari sera toujours mon plus beau cadeau que la vie m’a offert et personne ne pourra prendre sa place dans mon cœur.

Aujourd’hui seul le vide le désespoir et surtout la souffrance rythment ma vie sans mon mari, ce n’est pas normal, aidez-nous à retrouver une vie normale à deux. Merci.

 

 

 

Juin 222016
 
image tribunal

Par un jugement du 14 mai 2016, le tribunal administratif de Paris a prononcé l’annulation des arrêtés par lesquels le préfet de police du Val-de-Marne a notamment obligé Madame E, ressortissante nigériane souhaitant épouser son compagnon français, à quitter sans délai le territoire français et a décidé son placement en rétention administrative.

Convoquée au commissariat de police suite à la saisine du procureur par le maire ayant reçu leur projet de mariage, Madame E a fait l’objet d’un bref entretien à l’issu duquel elle s’est vu notifier une obligation de quitter le territoire français et son placement en rétention au motif de son séjour irrégulier.

Le tribunal administratif de Paris a annulé ces arrêtés en relevant « la précipitation avec laquelle le préfet a agi, alors que le procureur de la République avait décidé de surseoir à la célébration du mariage pendant une durée maximale d’un mois renouvelable, afin de lui permettre de vérifier le respect des conditions légales relatives au consentement des époux ».

Le juge considère en effet que les arrêtés ont été pris par le préfet dans le but d’empêcher le mariage du couple, et qu’une telle attitude constitue un détournement de pouvoir.

Les Amoureux au ban public saluent de cette décision sanctionnant une pratique abusive qui vise à prononcer des éloignements avant le mariage d’un couple franco-étranger au mépris total de la liberté du mariage garantie par la Convention européenne des droits de l’homme et la Constitution française.

 

TA PARIS, 14 mai 2016, n°16073508 – annualtion OQTF détournement de pvr mariage

Juin 112016
 
rue89

Se marier avec une personne étrangère est devenu un véritable parcours du combattant.

A l’occasion du Bal des Amoureux au ban public (dont Rue89Lyon est partenaire), nous publions le témoignage d’Agnès, 29 ans, une habitante de l’agglomération lyonnaise qui a voulu se marier avec Emmanuel, centrafricain. Pour préserver leur anonymat, les prénoms ont été modifiés.

Agnès a longuement bataillé pour pouvoir se marier avec Emmanuel. ©Gian

Agnès a longuement bataillé pour pouvoir se marier avec Emmanuel. ©Gian

Avec Emmanuel, nous nous connaissons depuis 3 ans, nous avons vécu en Centrafrique pendant un an et demi, puis nous nous sommes installés en France.
Je suis française et Emmanuel est centrafricain.

Emmanuel séjourne en France avec un visa étudiant et poursuit un master 2 d’anthropologie. En parallèle, il a déposé une demande d’asile, compte tenu des atrocités et menaces qu’il a subies en Centrafrique. Cette demande est toujours en cours d’instruction.

Lorsque nous avons décidé de nous marier, nous avons choisi mon village natal dans le Sud-Ouest, nous voulions y célébrer les noces et y accueillir nos familles. Le choix de cette commune s’est fait naturellement : ma famille y habite depuis plus de 100 ans et cela avait une signification pour moi.

Le maire ne veut pas célébrer le mariage

Lire la suite de l’article sur le site de Rue89

Juin 092016
 
loving day strasbourg

Dimanche 12 juin à 16 h, place de la République à Strasbourg, le collectif des Amoureux au ban public Strasbourg vous donne rendez-vous pour un goûter musical. À cette occasion, les participants iront (toujours en musique) glisser dans la boîte-aux-lettres de la Grande Poste voisine le « Guide juridique à destination des maires et des agents d’état-civil » adressé aux maires de Strasbourg et de l’Eurométropole.

En souvenir du combat d’un couple d’amoureux américains qui ont eu la merveilleuse idée de se marier aux États-Unis dans les années 60 alors qu’elle était noire et lui, blanc…Richard et Mildred Loving ont fait face à l’administration et à la justice pour que soit reconnu leur droit de vivre leur vie de famille : ça ne vous rappelle rien ?

Mai 272016
 
GPM 2016

Le collectif des Amoureux au ban public Île-de-France a le plaisir de vous convier au cortège de la Grande Parade Métèque, à laquelle il participe depuis la toute première édition en 2014.

Comme chaque année, tou.te.s les participant.e.s  viennent dans la joie et la bonne humeur proclamer à quel point l’immigration est une richesse pour la France.

Retrouvez les Amoureux samedi 28 mai :

  • dès 13 h au Parc Lucie Aubrac, aux Lilas (métro Mairie des Lilas, ligne 11) pour un petit échauffement avant le départ de la parade (picnic, maquillage, surprises…)
  • à 15h au même endroit pour le grand dépar de la Parade, avec en exclusivité cette année un deuxième char de l’amour !
  • à partir de 18h au Parc de la Sapinière à Romainville pour une soirée concerts et débats qui promet d’être festive.

Les Amoureux au ban public tiendront un stand et vous proposerons deux animations au cours de la soirée : « le Photomaton des Amoureux » et « le quizz des Amoureux »

N’hésitez plus, rejoignez-nous !

Plus d’info sur le site de l’association 1/4, initiatrice et organisatrice de l’événement : http://www.lagrandeparademeteque.org/LaParade/InfosUtiles.sls

GPM 2016 bis

 

Avr 202016
 
logo_service_civique

Mise à jour : Nous avons trouvé notre volontaire en service civique pour cette mission !

Mission : Participer à  la sensibilisation de l’opinion publique et à l’animation du mouvement des Amoureux au ban public

-> Envoyez votre candidature avant le vendredi 27 mai 2016 à l’adresse : abp.recrutement2012@gmail.com

Début de la mission : dès le 06 juin 2016

Durée : 7 mois

Lieu : siège de l’association, Paris 13e

Indemnités mensuelles correspondant au montant légal

Le volontaire doit être âgé de moins de 26 ans. 

Date de clôture des candidatures : 27 mai 2016

Présentation de l’organisme :

L’Association de soutien aux Amoureux au ban public milite pour le droit au respect de la vie familiale des couples franco-étrangers confrontés aux lois restrictives sur l’immigration. Les Amoureux au ban public, mouvement composé de couples franco-étrangers et familles binationales, assure depuis sa création en 2007 des missions de conseil et soutien juridiques, de plaidoyer politique et de sensibilisation de l’opinion publique. Au-delà l’accompagnement juridique proposé, les Amoureux au ban public encouragent l’engagement des couples franco-étrangers dans la défense de leurs droits en menant des actions de mobilisation collective. Le mouvement agit à l’échelle nationale en s’appuyant sur plusieurs collectifs locaux.

L’Association de soutien aux Amoureux au ban public recrute un.e volontaire en service civique afin de participer aux actions d’animation du mouvement des Amoureux au ban public (en particulier de son collectif francilien)

Objectifs :

Développer les actions d’animation interne au sein des différents collectifs du mouvement des Amoureux au ban public, afin de renforcer les liens entre ses membres et d’améliorer leur intégration.

Favoriser la mobilisation collective au sein du collectif francilien en incitant les couples à s’impliquer dans les projets et en les accompagnant dans leur mise en œuvre.

Activités:

En lien avec les couples franco-étrangers membres du mouvement et en collaboration avec l’équipe de coordination, le ou la volontaire aura pour missions principales de :

  • Participer à l’animation du collectif francilien des Amoureux au ban public, notamment en contribuant :

– à faire connaître son existence et ses actions auprès des couples qui se présentent lors des permanences juridiques,

– à l’organisation des réunions mensuelles du collectif

– à favoriser les échanges interne sur les projets à venir et à maintenir la dynamique collective

– à accompagner les couples dans l’identification, la conception et la mise en œuvre des projets du collectif (actions militantes, manifestations de soutien, d’évènements festifs)

– à favoriser leur implication dans les mobilisations collectives à portée nationale, mises en œuvre par l’équipe de coordination.

  • Contribuer à l’organisation des Etats Généraux du Mouvement et de la conférence inter-associative « Agir en Europe pour le soutien des couples binationaux » (élaboration du programme et des outils, contacts avec les participants, suivi logistique…) prévus à l’automne 2016, en concertation avec la coordinatrice en charge de cette mission.
  • Renforcer l’implication des couples, correspondants et collectifs du mouvement sur les projets de sensibilisation qui leur sont proposés (organisation de rencontres autour du livre « Haut les cœurs ! », de projections, de débats…), l’enrichissement des outils de mobilisation collective (site participatif « Nous sommes ici ! », mise en place de groupes de paroles) et permettre la mise en valeur des actions réalisées localement par les membres du mouvement.

Encadrement :

Cette mission se réalisera en collaboration avec les bénévoles du mouvement, et ceux du collectif francilien en particulier. Les missions du ou de la volontaire seront encadrées par la salariée chargée de l’animation associative du mouvement, qui a vocation à coordonner l’ensemble des projets de l’association.

Le ou la volontaire aura à sa disposition un bureau équipé d’un ordinateur ainsi qu’un accès à une ligne téléphonique. Des déplacements en province, dont le coût sera pris en charge par l’Association de soutien aux Amoureux au ban public, seront éventuellement à prévoir.

Profil recherché :

Les missions proposées sont accessibles aux personnes ayant un bon sens du relationnel, une capacité d’écoute et d’adaptation, un goût pour la communication, qualités nécessaires pour contribuer à l’animation au sein des collectifs, ainsi que le respect des personnes et de leurs parcours. La créativité et une maîtrise des réseaux sociaux sont bienvenues.

Nous serons également attentifs à ce que le ou la candidat.e

– Adhère au projet associatif des Amoureux au ban public

– Soit en mesure de travailler en équipe et de prendre des initiatives

Avr 112016
 
image.temoignage

Je suis Française, j’ai bientôt 34 ans, je suis mariée à un homme bangladais de 27 ans. Nous sommes ensemble depuis deux ans, mariés depuis un ans et trois mois. Jusque là, nous vivions en Angleterre mais après un rendez-vous au Home Office pour sa demande de « residence card » tout a basculé.

En effet le 12 janvier dernier, nous avions un entretien prévu à Liverpool afin qu’ils déterminent si nous étions ou non un couple authentique. Nous aimant à la folie, nous n’avions aucun doute que tout se passerait bien et que l’amour était plus fort que ces procédures. Or nous avons vite déchanté lorsqu’à la fin de l’entretien d’environ six heures mon mari fut retenu par les agents pour être envoyé en centre de rétention où il est resté quinze jours pour finir par être expulsé vers Dhaka au Bangladesh. Ce furent deux semaines épouvantables, à essayer de faire tous les recours, de trouver un avocat… Mon mari n’arrêtait pas de pleurer, il voulait mettre fin à ses jours. Je vous cache pas qu’émotionnellement, ce fut vraiment dur à vivre.

Nous avons découvert que l’agent avait écrit une multitude de choses fausses dans le procès-verbal de notre audition et que son rapport ne concordait pas avec l’enregistrement que j’ai pu obtenir après coup. Malheureusement, nous n’avons pas eu le temps de faire valoir nos droits et j’ai moi-même été, officieusement par un autre agent, menacée de devoir quitter le territoire britannique.
C’est pourquoi je suis retournée en France début mars.

Nous n’avions malheureusement pas fait la transcription de notre mariage célébré en Angleterre en décembre 2014. Nous voici donc en pleine procédure pour faire reconnaître notre mariage en France. J’ai eu un entretien à l’ambassade de France à Londres en février et mon mari devra également être auditionné à l’ambassade France de Dhaka sous peu.

Nous avons amèrement regretté de ne pas avoir pris d’avocat lors de notre entretien, car l’agent a écrit n’importe quoi dans son rapport sans vraiment nous écouter. C’est une injustice totale, orchestrée par des politiques véreux qui ne pensent qu’à évincer le maximum de personnes de leur territoire! Et j’espère bien qu’ils vont voter le Brexit! Lorsque le pound chutera et que l’économie s’effondrera, peut-être comprendront-ils qu’ils ont aussi besoin des autres pour vivre!

Avr 112016
 
image.temoignage

Chers lecteurs,

Je suis française du Tarn, j’ai rencontré M. en 2013, cela fait plus de deux ans que nous vivons ensemble, pacsés depuis juillet 2014. Nous venons d’avoir le choc du refus de titre de séjour et il a reçu une OQTF (obligation de quitter le territoire)!

Même avec des preuves de notre vie commune, factures d’électricité et attestations, la Préfecture a trouvé mille prétextes pour développer les choses à leur façon et refuser le titre EN DISANT QUE CECI NE PORTE PAS ATTEINTE A NOTRE VIE PRIVÉE!! Quelle honte!! Aimer un étranger est donc INTERDIT ICI EN FRANCE ??? Voir que nous sommes en 2016 et que nous ne sommes pas libres d’aimer qui nous voulons… On nous laisse nous pacser et après il font leur possible pour nous séparer!

Nous sommes en attente du recours administratif. Nous nous sentons anéantis, choqués par cette OQTF et le refus de séjour, et aussi traumatisés par la sensation de ne pas être entendus, même après mes courriers au Préfet en ma qualité de compagne de M… Il se moque bien des sentiments, ne cherche pas à connaître les situations, essaie de briser l’amour de deux personnes en compliquant leur vie.

Mar 082016
 
affiche café des Amoureux les langues

Le collectif des Amoureux au Ban Public Île-de-France invite les couples et familles multiculturelles à venir discuter sur le thème des langues : « Quelle(s) langue(s) parle-t-on dans les familles multiculturelle ? »

Venez nombreux échanger dans un cadre convivial au Café des Amoureux.

Rendez-vous le dimanche 13 mars 2016 de 14h à 16h

Au ZIG ZAG Café, 32 rue ces Carmes dans le 5ème arrondissement de Paris (M° Maubert-Mutualité)

A des fins d’organisation, une confirmation de votre présence à l’adresse suivante est la bienvenue :

reunion.abp.idf@gmail.com

affiche café des Amoureux les langues