Jan 132011
 
image.temoignage

Je veux épouser une Ivoirienne, le consulat a refusé deux fois sa demande de visa, ce qui est une véritable escroquerie, puisque le consulat ne délivre pas de visas, donc à chaque fois toutes les dépenses sont perdues.

Nous avions décidé de nous marier en suivant les méandres administratifs, donc longs ! Les événements m’ont poussé à vouloir avancer le mariage en le faisant en France, peine perdue. Les fonctionnaires se fichent éperdument de ce qui peut arriver, le risque de viol ou de mort, les indiffèrent… Je les ai relancés sans cesse pour avoir une réponse à mes mails, car bien sûr, la règle c’est de traiter les demandeurs comme des paillassons, en ne répondant pas ! J’ai été appelé par un employé qui s’est prétendu noir ? Il m’a précisé qu’il n’y avait aucun racisme ou ségrégation dans leur attitude et que ma future femme ne risquait rien, que le consulat travaillait normalement, facile à dire lorsqu’on travaille derrière des portes en acier et des murs de trois mètres. Et il m’a menacé de me dénoncer au ministre de l’intérieur, si je continuais à leur envoyer les informations sur les exactions qui sont perpétrées dans le pays ? Donc tais-toi ! C’est nous qui décidons. En réalité le droit au mariage qui figure dans la déclaration des droits de l’homme article 12 est bafoué par des gens qui n’ont aucune compassion.

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.