Avr 292013
 
LaDepeche

C'est une belle histoire d'amour en danger. En couple depuis quatre ans, Clotilde et Abdelkaddous pourraient hélas ne pas se marier. Sans papiers depuis décembre 2010, Abdou, étudiant à Paul-Sabatier, est menacé d'expulsion vers la Tunisie, son pays d'origine. Il est actuellement en rétention au centre de Cornebarrieu.

Le dossier de demande en mariage, accepté par la mairie de Toulouse, a été rejeté par la préfecture de Haute-Garonne : «Nous avons déposé le dossier à la mairie le 22 janvier. Fin mars, nous avons appris avec surprise que le parquet s'en était emparé», regrette Clotilde.

Le fait que son compagnon soit en situation irrégulière a nourri le soupçon d'un mariage blanc : «Mais ça va au-delà d'une affaire de nationalité, nous nous aimons vraiment» proteste la jeune femme. La police aux frontières (PAF) a diligenté une enquête et entendu la jeune femme à plusieurs reprises. Selon Clotilde, les doutes sur l'authenticité du mariage viendraient d'une dénonciation de son fiancé par son entourage.

Le 17 avril, le jeune homme est convoqué par les policiers pour une enquête sur sa situation administrative et son projet matrimonial. Il est arrêté à la fin de l'entretien et placé en rétention.

Aujourd'hui dans l'attente d'une décision du parquet, la jeune femme ne sait pas quoi faire. «S'il est renvoyé, j'irai me marier en Tunisie. Je le suivrai n'importe où», confie-t-elle désespérée.

P.L.

Lien vers l'article

 Publié par le 29 avril 2013

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.