Fév 082016
 
Les Amoureux au Ban Public tiennent un stand ˆ la fte annuelle du quartier du Panier ˆ Marseille.

Le collectif marseillais des Amoureux au ban public vous propose de célébrer la Saint-Valentin en famille,

dimanche 14 février

à partir de 15h à l’Equitable café, 54 cours Julien

 

A partir de 15 heures : Après-midi Tout-est-Gratuit pour les minots
– Goûter
– Atelier – maquillage
– Projections
– Spectacle musical par le clown Celsius
Dès 18 heures
– Projection des extraits du film du clip et documentaire des Amoureux au Ban Public
– Infos ludiques sur les pratiques discriminatoires à l’encontre des couples franco-étrangers
– Buffet
– Venez vous faire tirer le portrait en couple d’Amoureux au Ban Public
– Concert
Entrée libre

Fév 102015
 
couple dansant 1

Le mouvement des « Amoureux au Ban Public » vous invite à venir réchauffer vos cœurs en musique au Bal de la Saint-Valentin le samedi 14 février 2015.

Rejoignez-nous à la Générale, 14 avenue parmentier, au cœur du 11ème arrondissement (Métro Voltaire) pour ce bal festif et revendicatif dès 19h00.

En solo, en amoureux, entre amis ou en famille, venez nombreux pour soutenir les Amoureux au ban public !

affiche bal ABP 2015

Amours suspectées
Réunis au sein du collectif des « Amoureux au Ban Public », les couples franco-étrangers combattent les politiques restrictives qui les empêchent de vivre pleinement leur vie familiale.
Depuis une quinzaine d’années, les unions mixtes font l’objet de suspicions et les couples subissent d’importantes intrusions dans leur vie privée et de longues séparations. Construire une vie de famille relève du parcours du combattant, tant les obstacles administratifs sont nombreux.

Solidarité, résistance
La Saint Valentin est l’occasion d’affirmer notre solidarité avec tous ceux qui s’aiment au-delà des frontières.
Dans une ambiance chaleureuse, les Amoureux au Ban public seront là pour partager avec vous leurs luttes et vous présenter leurs dernières créations : le livre de témoignages Haut les cœurs ! (sortie prévue le 6 février 2015) et le site internet « Nous sommes ici !».

Fiesta et gourmandises
La Générale, lieu de création pluridisciplinaire encré dans le quartier par son action artistique et sociale, nous accueille solidairement.
The Link (soul-RNB), Yonosoy (Rock) et La barricada Tropical (cumbia colombienne) se joindront à nous pour vous faire swinger tout au long de la soirée.

Pour les petites faims et les grandes soifs : cocktail des Amoureux, thé à la menthe, bières, poulet Yassa et revendications !

Participation libre : 1 euros, 2euros …. 50 pour les plus généreux !

 

Fév 172014
 
logo-la-provence-com

Par Philippe Larue

 

saint-Valentin MArseille 2014

Ces amoureux du "ban public" vivent des moments chaotiques et des galères pas sympathiques. Ce sont les couples binationaux où l'un des conjoints est français et l'autre étranger et qui vivent les pires difficultés pour que la situation de ce dernier soit régularisée. Ou pour se marier.

Hier, l'association qui les rassemble et les défend organisait une Saint-Valentin tardive mais festive à Marseille, bd Longchamp, pour "proclamer le droit et la liberté d'aimer" et affirmer qu'"un mariage en couleur n'est pas un mariage blanc". "Nous sommes amoureux, pas dangereux", sont venus témoigner plusieurs couples mixtes. En racontant comment "Amoureux au ban public" les a soutenus dans leur parcours.

"La loi et surtout l'interprétation de la loi sont de plus en plus restrictives pour ces dossiers qui mêlent le droit de la famille et celui des étrangers, explique Serge Navarro, membre du collectif. La Cimade, qui défendait déjà les étrangers, a créé en 2007 cette association spécifique pour aider ces couples." Les permanents racontent la suspicion continue à laquelle sont confrontés ces amoureux sans frontières mais pas sans souci.

"Les préfectures, les mairies rechignent à les informer, reprend Monia Bennegueouch, l'une des juristes du collectif. Nous avons de multiples exemples de procédures vexatoires où un couple doit reconstituer plusieurs fois son dossier sans raison et après avoir été mal renseigné. Malgré l'arrivée de la gauche au pouvoir et les promesses de François Hollande, nous constatons que la situation n'évolue guère." Lire la suite de l'article sur le site laprovence.com