Août 112012
 
image.temoignage

On s’est rencontré il y a quelques mois  car je suis bénévole dans une association qui aide les migrants à régulariser leur situation… Et puis on s’est revus et on est tombés amoureux. Depuis un mois, on est ensemble: l’amour fou. On s’est même mariés devant le CADI, le vendredi 13 juillet. J’aurais dû me méfier de cette date sans être superstitieuse.

Quelques jours après, le jour de mon anniversaire, on se baladait main dans la main sur une plage et on a vu un agent de la PAF en train de se faire bronzer. J’avais déjà eu affaire à elle. Mardi matin, juste avant de partir en vacances dans ma famille, je fais un test de grossesse. Nous regardons tous les deux, les yeux remplis de bonheur, les deux traits se formaient …positif…

On se quitte, mélange de joie et de tristesse. On va être trois dans quelques mois . Mercredi matin, il est sur son lieu de travail avec beaucoup d’autres clandestins. Une voiture de la PAF arrive, l’agent de la PAF, vue à la plage sort et procède au contrôle d’identité. Ils sont nombreux, seul lui est contrôlé et embarqué…

Il ne me prévient pas, il ne veut pas que je pleure, il a peur que le stress ne provoque un accident. Sans nouvelle, je m’inquiète, essaie de le joindre par texto et ce matin vendredi, il m’apprend la vérité. Son dossier est maigre, notre relation trop récente, sa paternité non avérée. Il est reconduit illico presto dans son pays.

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.