Jan 292013
 
image.temoignage

"Je suis Française, mariée depuis Décembre 2011 à un congolais. Nous avons commencé les démarches juste après le mariage pourtant les choses tournent en rond… 

La sous préfecture dont nous dépendons a enfin accepté de prendre notre dossier en Octobre 2012 suite à la venue de notre avocat. Nous avions enfin retrouvé un peu d’espoir mais en décembre, n’ayant pas de nouvelles de la préfecture et le récépissé de mon mari arrivant à fin, nous avons du y retourner, et comme à chaque fois depuis le début de nos démarches il y a eu un nouveau retournement de situation… Ils n’ont simplement pas voulu renouveler le récépissé (alors que d’après notre avocat, nous sommes en droit de le réclamer). Comme à leur habitude ils n’ont pas voulu se justifier et ont simplement pris nos numéros de téléphones (présent dans le dossier bien entendu) pour soit disant nous rappeler.

Cela fait bientôt deux mois, nous attendons toujours.  Mon mari ne supporte plus la situation, je suis étudiante, et nous ne roulons pas sur l’or, nous ne pouvons plus assurer le paiement de l’avocat pour ses frais de déplacement.

Nous sommes dans une impasse, notre couple souffre, nous nous aimons mais il nous est pourtant impossible de vivre normalement, tout cela à cause d’une nationalité…"

 Publié par le 29 janvier 2013

Désolé, les commentaire sont désactivés pour l'instant.