Fév 172016
 
mediapart

Nombreux sont les témoignages faisant part d’une suspicion ordinaire à l’égard des couples franco-étrangers. Exigences excessives de pièces justificatives, refus de célébrer le mariage, signalements à la police, multiplication des refus de visas ou de titres de séjour, telles sont les situations recueillies par Les Amoureux au ban public, association créée en 2007.

Cette surveillance accrue des couples mixtes trouve son origine dans l’extrême droitisation récente de la parole publique et la croisade étatique contre les étrangers lancée sous l’ère Nicolas Sarkozy. Les déclarations d’Éric Besson, ministre de l’identité nationale de l’époque, ont en particulier contribué à propager l’expression « mariage gris » que ses pourfendeurs définissent comme « une escroquerie sentimentale de la part de l’un des deux conjoints ». Sa réalité objective reste pourtant floue et incertaine, comme c’est également le cas pour les mariages de complaisance. En 2008, on estimait à 0,25% le taux de titres de séjour obtenus par le biais des mariages blancs. Le buzz autour des mariages gris est quant à lui inversement proportionnel !

En parallèle de ce discours, la suspicion fréquente envers les couples franco-étrangers– en particulier quand l’un des conjoints est sans-papiers – peut aboutir à des inégalités de traitement des couples au niveau institutionnel notamment au sein des mairies. En effet, les marges de manœuvre dont disposent les agents d’état civil et les maires dans la constitution de faisceaux d’indices se rapportant à un mariage délictueux peuvent être l’occasion de pratiques discriminatoires, qu’elles soient conscientes ou non. Leur accumulation met à mal l’égalité de traitement par la République.

Il ne s’agit pas non plus de nier le phénomène et il faut bien sûr combattre les réseaux de « faux mariages » qui profitent des personnes vulnérables. Mais l’ampleur du phénomène n’est-il pas mineur face à tant d’acharnement ?

Face à un climat de présomption de fraude de la part des étrangers, la publication d’un guide par l’association Les Amoureux au ban public, véritable outil de décryptage du droit auquel les agents d’état civil peuvent se référer, apparaît fondamentale afin de lutter contre les discriminations et les stéréotypes.

Un arsenal juridique sans cesse renforcé existe. Alors que l’article 8 de la convention européenne consacre la garantie du droit au respect de la vie familiale, la circulaire de juin 2010 ayant vocation à lutter contre les mariages simulés ou arrangés, liste, en remplacement de celle de mai 2005, les modalités de contrôle et de vérification en cas de doutes sur la sincérité du couple. Dans une décision de 2003, le Conseil Constitutionnel a également rappelé que l’irrégularité de séjour n’entrave pas la liberté de mariage et ne devrait pas constituer à elle seule un motif de suspicion de fraude.

Aujourd’hui, il est urgent de rétablir un discours d’égalité de traitement de tout-e-s les citoyen-ne-s devant la loi ! Au lieu de mener des débats stériles et nauséabonds sur la bi-nationalité, la gauche ne devrait pas perdre une occasion de promouvoir la mixité et la diversité comme richesses et facteurs de vivre-ensemble.

Hélène BIDARD, adjointe à la maire de Paris pour l’égalité femmes-hommes, la lutte contre les discriminations et les droits humains

Source: https://blogs.mediapart.fr/helene-bidard/blog/120216/mariage-pour-tous

 Publié par le 17 février 2016
Déc 172014
 
Mariage pour tous et accords bilatéraux : audience à la Cour de Cassation

Souvenez-vous, Quelques jours après le vote de la loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe, une circulaire du ministère de l’Intérieur venait créer une nouvelle inégalité en excluant les ressortissant de 11 pays, en raison d’accords bilatéraux signés avec la France. Malgré la mobilisation d’associations de défense du droit des personnes homosexuelles et […]

 Publié par le 17 décembre 2014
Juil 312014
 
la politique du chiffre est-elle toujours d'actualité ?

Alors qu’il s’apprêtait à prendre son billet d’avion pour l’Algérie, un conjoint de français a été arrêté et placé en Centre de Rétention Admnistrative. Monsieur D est un ressortissant algérien entré irrégulièrement en France en 2006, marié à une française depuis le mois d’août 2013. Ne remplissant pas les conditions pour régulariser sa situation auprès […]

Mai 162014
 
le Sénateur PS Richard Yung se saisit de la décision du Défenseur des Droits en faveur des couples franco-étrangers

  Le 2 mai dernier, le Sénateur des Français du Monde Richard Yung a adressé un courrier au Ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve, rappelant le contenu de la décision du Défenseur des Droits, qui les discriminations subies par les conjoints de français, et demandant formellement d'être informé sur les suites qui seront données aux recommandations de modifications de la loi, […]

Avr 242014
 
l'initiative du maire d'Orléans se heurte à la contestation

Les Amoureux au ban public s'étaient alarmés à l'annonce de l'initiative du maire d'Orléans de créer une "délégation chargée de la lutte contre l'immigration" avec à sa tête François Lagarde, élu, par ailleurs magistrat au Tribunal Administratif de Lyon et susceptible de juger des affaires en droit des étrangers. (Lire à ce propos notre brève en date du 01 avril) […]

Avr 012014
 
La liberté de se marier est-elle aujourd'hui en danger à Orléans ?

Les élections municipales qui se sont tenues les dimanches 23 et 30 mars derniers ont conduit à de nombreux changements de couleur politique dans les mairies françaises. Onzes municipalités ont ainsi étés emportées par le Front National. Cependant aujourd'hui l'inquiétude vient d'Orléans, où le maire réélu pour la troisième fois a choisi de créer une "délégation chargée de […]

Fév 262014
 
retard dans le traitement des dossiers à Aix-en-Provence : de fâcheuses conséquences pour une conjointe de français

Une jeune femme de nationalité Equatorienne, mariée avec un français depuis décembre 2012, est titulaire d'une carte de séjour "vie privée et familiale" qui expire ce 26 février. Le dossier de demande de renouvellement du titre a été posté à l'attention du bureau des étrangers de la sous-préfecture d'Aix-en-Provence et reçu le 20 janvier par […]

Fév 242014
 
Un visa refusé à un enfant de conjointe de français ayant elle-même obtenu son visa

    Ivan n’est pas français, mais il a 5 ans et souhaite pouvoir vivre avec sa maman et celui qu’il considère comme son papa.   Depuis le 19 février 2013 sa maman est mariée avec Monsieur A, de nationalité française, qu’Ivan connaît très bien et appelle « papa ». Monsieur A vit en France, loin de […]

Fév 142014
 
Placé au centre de rétention administrative deux jours avant son mariage, un futur conjoint de française a été expulsé

Koussay, jeune tunisien d'une vingtaine d'années, se fait arrêter lors d'un contrôle routier dans la soirée du mercredi 5 février à Quimper alors qu'il est sous le coup d'une OQTF depuis plusieurs mois. Bien qu'il précise aux agents de police qu'il doit se marier deux jours plus tard avec Anaelle, sa compagne française enceinte de […]