Mai 242013
 
image.communique

Après plus de 3 semaines de mobilisation de sa compagne et de ses amis, soutenus par les Amoureux au ban public et la Cimade de Toulouse, Abdou vient d'être libéré du centre de rétention dans lequel il était retenu dans l'attente de son expuslion.

Clotilde et Abdou avaient déposé un dossier de mariage au mois de janvier 2013 à la Mairie de Toulouse.

Une personne de leur entourage les a rapidement dénoncé au Procureur de la République, qui a diligenté une enquête sur leurs intentions matrimoniales. Dans le cadre de cette enquête, Abdou a été convoqué dans les locaux de la Police Aux Frontières pour une audition au sujet de son futur mariage et de sa situation administrative.

A l'issue de cette audition finalement consacrée à sa seule situation administrative, il a fait l'objet d'une Obligation de Quitter le Territoire Français et d'un placement au centre de rétention de Cornebarrieu.

Cette semaine, le Procureur de la République de Toulouse a décidé de ne pas s'opposer au mariage de Clotilde et Abdou, amenant la Mairie à officialiser la date de célébration du mariage. 

Il semble alors que la Préfecture de Toulouse ait fait tout son possible pour obtenir du Consulat tunisien le laisser-passer permettant d'expulser Abdou au plus tôt, avec l'objectif d'empêcher son mariage avec Clotilde.

Aujourd'hui, après avoir été maintenu 37 jours au centre de rétention, Abdou vient finalement d'être libéré sur ordre de la Préfecture de Toulouse.

Il retrouve enfin Clotilde, qui n'a jamais cessé de réclamer sa libération jusqu'à ce jour auprès des services préfectoraux. Ils vont enfin pouvoir se consacrer aux préparatifs de leur mariage.

Les personnes qui se sont mobilisées autour du couple se réjouissent de cette issue, et restent vigilants quant à la suite des événements.

 

 

Pour en savoir plus :

La pétition

Le communiqué de presse

Les médias : Grazia.frCarré d'Info / La dépêche.fr / France3 Midi-Pyrénées